Julia Jean-Baptiste

Julia Jean-Baptiste est de retour avec Sao Paulo, tout en douceur et langueur estivale.
« Quitter Brest en plein hiver, allons voguer très loin d’ici... Direction Sao Paulo, par ici l’oscillation » chante-t-elle, rêveuse. Entre tropicalisme fantasmé et sonorités synthétiques, la jeune chanteuse s’invente son Brésil de carte postale.

« Je n’y suis jamais allée ! Je suis née dans les années 90 d’un
père antillais et une mère originaire de Lyon, où j’ai passé mon adolescence. J’ai grandi en écoutant les disques de mes parents, de la bossa mais aussi la new wave de leur jeunesse. Et le week-end, c’était plutôt les soirées techno ! Je pense qu’inconsciemment, mes chansons s’inspirent de toutes ces musiques... »

Avec son mélange de rythmes chaloupés et de mélodies oniriques, qui n’est pas sans rappeler la belle ritournelle de Sébastien Tellier ou les ballades vaporeuses de Paradis, Julia a trouvé sa place dans cette nouvelle scène française qui oscille avec légèreté entre pop française et musique électronique.

Sao Paulo est accompagné de remixes de deux des producteurs les plus prometteurs du moment : le jeune Lewis OfMan (à peine 20 ans et déjà remarqué auprès de Vendredi-Sur-Mer) et Nit, qui nous surprend avec sa version easy-listening toute en virtuosité vintage.

Julia Jean-Baptiste, également chanteuse au sein du groupe bordelais Pendentif, travaille actuellement sur les chansons de son premier album.

ÉCOUTER


REGARDER


LA SUIVRE